Nouveau : un détecteur hyper sensible pour l'accès à l'ordinateur

Abonnez-vous à la newsletter d'ALIS pour ne rien râter de l'actualité concernant le locked-in syndrome !
S'ABONNEZ À LA NEWSLETTER D'ALIS

Luc Briche dont l’épouse Sylvie est atteinte du LIS, décrit ici ce système développé par Jean-Marc Devauchelle, retraité de l’enseignement, mais toujours très actif, et très sensibilisé à la cause des personnes ayant perdu la possibilité de communiquer.
Afin de leur rendre un peu d’autonomie, il a mis au point un système de communication avec l’ordinateur, basé sur le mouvement d’une partie quelconque du corps.
Ce détecteur peut être utilisé seul ou en complément d’un bouton poussoir.
Sylvie, mon épouse, est la première utilisatrice ; elle l’utilise avec l’index de la main gauche, car certains jours elle n’a pas la force nécessaire pour appuyer sur un commutateur.
Il lui suffit alors de bouger très légèrement le doigt dans n’importe quel sens pour simuler un clic de souris.
Le détecteur de mouvement se glisse au doigt comme une bague.
A partir de là, on saisit très vite la très grande flexibilité du système, il suffit d’adapter le détecteur pour le fixer sur n’importe quelle partie du corps susceptible de générer un mouvement.
La solution permettant de déplacer le curseur à l’écran fonctionne également lorsque les mouvements de la tête, même de très faible amplitude, sont maîtrisés.
Cette commande peut donc être associée au clic déclenché par un mouvement du doigt comme le fait actuellement Sylvie, ou par un mouvement de paupière ou de la joue avec un autre capteur.
Le type de combinaison et surtout le réglage des paramètres dépend des possibilités individuelles.
Autre avantage indéniable, il n’y a pas de fil entre l’ordinateur et l’utilisateur, la liaison se fait en infra rouge, les soignants peuvent circuler dans la chambre sans risque de débrancher le système. Il existe aussi avec un branchement avec une prise Jack.
Du point de vue technique, aucune difficulté de configuration, le récepteur se branche à l’ordinateur via le port USB, l’émetteur est posé près de l’utilisateur.
Un appareillage simple à mettre en œuvre, efficace, et qui rendra un très grand service à tous ceux qui ont des difficultés de mouvement pour utiliser une souris ou un clavier d’ordinateur.
Bravo et merci à Jean-Marc pour cette belle réalisation.
Luc Briche
Plus d’informations auprès de Jean-Marc Devauchelle

Voir toutes les actualités

Table ronde Live : mercredi 5 mai - Quand les technologies éclairent le monde #ESMEDEMAIN

Participez à la Table ronde Live « #ESMEQuand les technologies éclairent le monde » Demain 5 mai à 18H30, assistez à cet événement en...

Mais qu'ai-je donc fait au Bon Dieu ?

Depuis quelques mois (années ?) Isa Camillo nous régale de ses reprises de ces chansons qu'on à tous dans un coin de...

La peinture d'Annick

Annick Leclerc, atteinte du LIS depuis 1991 a une passion : la peinture. Elle peint en maniant le pinceau avec la bouche,...

Les yeux d'Isa

Isabelle Camillo atteinte du LIS en 1997 vit dans le Gers et met à profit sa créativité pour l'écriture de chansons revisitéesAprès...