Des nouvelles du protocole EVA (Evaluation de l’attention volontaire)

Notre grande amie, le Dr Perrine Seguin étudie, dans le cadre de son doctorat, les marqueurs attentionnels qui pourraient aider à terme à développer une interface cerveau-machine (ICM – système de liaison directe entre un cerveau et un ordinateur) plus fiable que les prototypes actuellement disponibles.

L’attention est une faculté précieuse pour contrôler avec succès des dispositifs comme les eye-tracker ou les interfaces cerveau-machine. Le protocole de recherche EVA vise à étudier les marqueurs de l’orientation de l’attention chez les personnes qui ont le plus besoin de ces dispositifs, à savoir les personnes en situation de locked-in syndrome. Or les capacités attentionnelles sont difficiles à étudier dans le cas d’une paralysie très avancée. Même une échelle clinique d’évaluation très spécialisée comme la Batterie d’Evaluation du LIS (BELIS) ne peut l’évaluer que partiellement.

C’est pourquoi nous avons développé un protocole qui enregistre à la fois les mouvements résiduels des yeux et les ondes cérébrales lors de différentes tâches de concentration. On le sait moins, mais la respiration peut aussi se synchroniser avec la tâche sur laquelle on se concentre, c’est pourquoi nous enregistrons également les mouvements de la cage thoracique. Nous réalisons les sessions à l’hôpital ou au domicile des participants.

Le but est de détecter les marqueurs attentionnels les plus robustes chez les personnes en situation de LIS. Ces marqueurs pourraient aider à terme à développer des interfaces cerveau-machine de communication plus fiables que les prototypes actuellement disponibles. Depuis septembre 2022, une trentaine de participants avec un handicap moteur sévère ont été inclus dans le protocole. Environ la moitié d’entre eux sont en situation de locked-in syndrome, que ce soit dû à une lésion du tronc cérébral, ou à une sclérose latérale amyotrophique très avancée. D’autres sont en situation de tétraplégie. Nous remercions avec ferveur tous les participants qui ont donné de leur temps et de leur attention pour ce protocole !

Une trentaine de participants doivent encore être recrutés d’ici octobre. Donc si vous êtes intéressé, et que vous êtes suivi, même ponctuellement, par l’hôpital de Garches ou les centres de rééducation de Lyon ou Saint-Etienne, n’hésitez pas à contacter [email protected]

Le Dr Perrine Seguin est médecin de médecine physique et réadaptation et effectue ce travail de recherche au sein de l’équipe COPHY (Computation, Cognition et Neurophysiologie) du Centre de Recherche en neurosciences de Lyon. Ses encadrants sont Jérémie Mattout, chargé de recherche et Emmanuel Maby, ingénieur de recherche.

Voir toutes les actualités

Aides à la parentalité

Depuis le 1er janvier 2021, une aide financière a été instaurée pour soutenir les parents en situation de handicap. Cette aide vise...

"Une expérience pleine de sens et d’inspiration"

Anne de Lustrac partage son expérience après six mois de stage chez ALIS dans le cadre de sa formation en psychologie à...

BNP Paribas s'engage aux côtés d'ALIS avec l'initiative "1 Million Hours 2 Help"

ALIS est fière de pouvoir compter sur le soutien du groupe BNP Paribas qui, à travers l'initiative "1 Million Hours 2 Help »...

Réunions entre personnes LIS

En avril dernier, ALIS a organisé de nouveaux groupes de paroles en région. Une belle occasion pour les personnes atteintes du locked-in...